Aller au contenu principal

Deutz-Fahr 9340 TTV : « Taillé pour la traction »

La semaine de prise en main s’est déroulée en août dernier, après la moisson. Au champ, le tracteur a fait ses preuves attelé à un cover-crop de 7 mètres à 72 disques. © G. Coisel

Mathieu Ondet, agriculteur à Manthelan en Indre-et-Loire, fait le bilan d’une semaine aux commandes du Deutz-Fahr 9340 TTV.

Le 9340 TTV est le tracteur le plus puissant de la gamme Deutz-Fahr en attendant l’arrivée de la série 11. Regroupant trois modèles de 277 à 313 chevaux, la série 9 est motorisée par un bloc Deutz 7,8 l équipé de deux turbo, d’un EGR, d’un DOC, d’un FAP et d’un SCR pour répondre aux normes Tier 4f. Le pack de refroidissement relativement compact laisse un espace vide conséquent sous le long capot plongeant. À noter, le design particulièrement réussi de ce dernier, l’œuvre du designer attitré du groupe SDF, Giugiaro. La transmission à variation continue ZF Terramatic 32 reprend la même logique de pilotage que celle des autres modèles TTV du tractoriste. Le nouveau pont avant suspendu fourni par Dana bénéficie d’un contrôle de stabilité, d’une gestion du report de charge et en option, de freins à disques. La cabine reprend les standards apparus sur la série 7 TTV, notamment le large accoudoir multifonction en bout duquel trônent un joystick ergonomique et un grand terminal 12,8 pouces. La série 9 se démarque par l’adoption d’un nouveau tableau de bord intégrant un écran couleur à l’affichage personnalisable.

Les conditions du test

La semaine de prise en main s’est déroulée en août dernier, après la moisson. Au champ, le tracteur a fait ses preuves attelé à un cover-crop de 7 mètres à 72 disques.

Les plus

+ Empattement long

+ Facilité de programmation

+ Comportement moteur

+ Design du capot

Les moins

- Taille de la cabine

- Multiplication des affichages

- Accès aux filtres

- Visibilité sur l'avant

AU TRAVAIL « Une gestion moteur/transmission exemplaire »

"Avec le cover-crop de 11 tonnes, le tracteur démontre toutes ses capacités. Dans un sol argilo-calcaire, à 5 centimètres de profondeur, il évolue à 1 600 tr/min, ne sollicitant que 80 % de la puissance. Une fois la gestion moteur/transmission facilement programmée, le moteur est coupleux et étonne par sa réactivité. Il travaille à bas régime dès qu’il le peut. L’avancement est fluide, sans bruit, ni à-coups lors du passage des 4 gammes de la transmission. L’empattement généreux est un point fort à la traction, à condition de lester les roues arrière pour vraiment passer toute la puissance au sol. J’ai apprécié la gestion automatique du pont et du différentiel qui est paramétrable. Un bon point également pour l’efficacité de l’autoguidage GPS Agrosky."

"La réactivité de la gestion moteur/transmission s’ajuste facilement, via la molette du superviseur de sur ou sous régime qui définit un régime haut et bas. Deux vitesses sont programmables, la seconde étant pratique pour les manœuvres en bout de champ. Lorsqu’elles ne sont pas activées, on est obligé de reprendre une conduite à la pédale, car le joystick ne sert qu’à la sélection des plages de vitesse. C’est une habitude à prendre, mais j’aurais apprécié de pouvoir ajuster la vitesse depuis le joystick, un mode de conduite avec lequel je suis plus familier."

"Le comportement routier est appréciable du fait de la vélocité du moteur et de la réactivité de la transmission. Un mode spécifique transport, avec véhicule remorqué générant du frein moteur au freinage, est même disponible. Je n’ai pas eu l’occasion de le tester. La suspension du pont avant m’a paru plus efficace que celle de la cabine. Les deux poumons pneumatiques atténuent bien le roulis, mais ont plus de mal avec le tangage. Dommage que la suspension active du siège soit en option, elle aurait permis de corriger ce désagrément."

"L’attelage arrière est bien configuré dans l’ensemble. Les stabilisateurs sont mécaniques, mais leur réglage est plutôt pratique. Les prises hydrauliques sont bien placées. Il leur manque toutefois un levier de décompression, même en option. Les ailes enveloppantes sont équipées de commandes accessibles et complètes : on pilote deux distributeurs."

EN CABINE « Un habitacle qui manque de largeur »

"Au premier coup d’œil, cette cabine haut perchée semble petite, ramenée au gabarit de ce tracteur de plus de 300 ch. En comparaison, cet aspect visuel ne se retrouve pas avec un tracteur de la série 6 ou 7, équipé de la même cabine. L’accès à l’habitacle n’est pas facilité par les imposants passages de roues. Une fois aux commandes, on se rend compte de la largeur limitée de la cabine, ne facilitant pas la visibilité sur l’avant. En effet, si le capot est plongeant, il reste massif, ce qui masque les bras du relevage avant. Sur les côtés, on distingue les roues, malgré la présence du catalyseur SCR d’un côté et de l’admission d’air de l’autre. Hormis pour un gain de luminosité par temps gris, le toit vitré optionnel n’est pas utile dans ce type de tracteur. Il est source de chaleur et la climatisation est à la peine pour refroidir l’habitacle. Pas de remarque en revanche sur l’insonorisation qui m’a paru correcte, tout comme le nombre de rangements."

"Les commandes, regroupées pour l’essentiel sur l’accoudoir, sont rangées par code couleur. Le joystick est ergonomique par sa forme. Ses différentes fonctions ne sont pas toujours valorisées, du fait de commandes trop sensibles à mon goût, comme celles des distributeurs. Certains réglages du relevage ne se font que depuis les molettes dissimulées sous l’accoudoir. Impossible de les ajuster depuis le terminal ! Ce tracteur dispose de tous les réglages nécessaires, mais leur disposition répond parfois à des contraintes d’un tracteur ne disposant pas d’écran tactile."

"Le terminal est grand, lisible et complet. La petite barre de leds intégrée au sommet de l’écran est un détail appréciable pour le guidage. Sa taille et sa position non réglable masquent cependant la visibilité sur la droite. La navigation est intuitive. Trois petites fenêtres et une plus grande composent la page de travail. Dommage que l’on ne puisse pas la moduler à souhait et que certains paramètres ne soient pas directement ajustables sur l’écran. Je ne vois pas l’intérêt d’avoir deux autres niveaux de lecture avec le tableau de bord et l’écran du montant droit. Si le premier peut se justifier avec son écran couleur très lisible et personnalisable (il affiche notamment les séquences de bout de champ), le second est superflu, surtout au regard de l’espace limité en cabine. Le supprimer permettrait d’accorder plus d’espace à des boîtiers d’outils."

ENTRETIEN « Un capot à ouverture électrique »

"Le capot s’ouvre électriquement ! Un système apparemment breveté, qui s’avère bien utile au quotidien. À l’avant, il y a beaucoup d’espace pour déployer les radiateurs. L’accès au filtre à huile moteur nécessite d’ôter un panneau latéral fixé par trois boulons. Il faut aussi retirer trois boulons pour accéder au filtre à air. En revanche, la jauge à huile est facilement accessible. Le démontage du filtre de cabine sur le montant est un peu périlleux, vu la hauteur. Les points de graissage sont peu nombreux, un atout au quotidien. L’orifice de remplissage du réservoir à carburant est un peu haut perché, comparé à celui d’AdBlue. Au niveau de l’échelle de droite, le niveau d’huile hydraulique est directement visible, tandis que la batterie est bien protégée. J’apprécie la séparation des circuits d’huile hydraulique et de transmission, limitant les risques de pollution."

 

Fiche Technique

Moteur

Puissance au régime nominale (ECE R120) : 316 ch à 2 100 tr/min

Puissance maxi (ECE R120) : 336 ch à 1 900 tr/min

Couple maxi : 1 372 Nm à 1 600 tr/min

Cylindrée : 7 755 cm3

Norme et système de dépollution : Tier 4f avec EGR, DOC, FAP, SCR

Capacité d’huile du moteur : 38 l

Espace entre chaque vidange : 500 h

Transmission

Type : Variation continue

Régime moteur à 40 km/h : 1 300 tr/min

Régimes de prise de force et régimes moteur correspondants : 540E/1000/1000E à 1 580/1 943/1 605 tr/min

Circuit hydraulique

Type : Load sensing

Débit : 210 l/min

Volume d’huile hydraulique exportable : 70 l

Nombre de distributeurs de série : 5

Relevage

Capacité aux rotules sur toute la course (arrière/avant) : 11 700/5 000 kg

Dimensions

Capacité du réservoir de GNR/AdBlue : 600/55 l

Hauteur hors tout : 3,43 m

Empattement : 3,14 m

Rayon de braquage : 4 m

Poids à vide (réservoir plein) mesuré : 12 100 kg (5 860 sur l’av./6740 sur l’ar.)

PTAC : 18 000 kg

Monte pneumatique du modèle essayé : 600/65 R34 et 710/75 R42

Prix catalogue au 01/01/17 : 249 780 euros HT


En relation

Thumbnail
Nouveautés
La série 6 complétée par les 4 cylindres

Lancée l’été dernier avec les modèles 6 cylindres, la série 6 accueille désormais six nouveaux…

Thumbnail
Essais
Deutz-Fahr 6165 TTV : « Un tracteur confortable et ergonomique »

L’été dernier, Deutz-Fahr renouvelait son offre de tracteurs série 6.

Thumbnail
Zapping
Une remorque de 10 mètres au transport du maïs

C'est en Normandie, au pied du Mont St Michel, que ce chantier de battage de maïs grain s'est…

Thumbnail
Zapping
Bâchage mécanisé des betteraves sucrières

Découvrez l'intérêt du bâchage des betteraves dans l'article du journal Agriculteur Normand (cf…