Aller au contenu principal

Charrue Kverneland 2500 i-Plough : Elle redresse le sillon

Récompensée d’une médaille d’or à Agritechnica 2015, la charrue 2500 i-Plough innove avec des technologies originales, parmi lesquelles figurent le pilotage de la largeur hydraulique de travail par GPS, la gestion de l’outil par Isobus et la tête basculante permettant un transport comme une remorque en gardant le troisième point fixé. Le modèle à l’essai dispose des versoirs hélico-cylindriques n° 28, laissant un sillon large, adaptés aux pneumatiques atteignent jusqu’à 800 mm de large. L’intégralité des réglages de cette charrue est centralisée sur le terminal Isobus du constructeur ou celui du tracteur. Quatre fonctions essentielles y sont regroupées : labour, transport, ligne de marquage et attelage/dételage. On apprécie le passage des modes travail à transport sans avoir à dérégler le troisième point.

iPlough

On aime

Sécurité au transport

Confort

Réglage centralisé des rasettes

Pilotage varilarge par GPS

On n’aime pas

Charrue lourde

Prix élevé

Roue mal intégrée

Au travail Un outil ergonomique

(1) Au champ, l’opérateur n’a que quatre réglages à effectuer : le déport hydraulique du premier corps, la largeur de travail (hydraulique de 12 à 24 pouces en continu), la profondeur de travail et l’aplomb. C’est très simple. Côté tracteur, la charrue se montre assez lourde. Les longs versoirs se montrent tirants, le tracteur de 200 ch étant bien sollicité, évoluant à une moyenne de 6,5 km/h, malgré de bonnes conditions, une terre relativement facile et des réglages de profondeur et de largeur de travail respectifs de 20 cm et 16 pouces.

 

(2) Dans les parcelles non rectangulaires, l’i-Plough facilite là encore la mise en œuvre. En appuyant sur la fonction marquage, la charrue se met automatiquement en position favorisant le tracé d’une ligne de marquage : l’aplomb se met en position la plus inclinée possible pour avoir les corps avant levés et le corps arrière posé. Il reste au chauffeur à jouer avec le relevage pour creuser plus ou moins ce sillon : dommage que l’on ne puisse pas se servir de la roue pour gérer cette profondeur de marquage.

 

(3) Le passage en mode transport est facilité en appuyant sur le terminal. C’est là toute l’innovation. Automatiquement, la charrue voit sa largeur réduite, pivote à 90° (versoirs vers le ciel) et la roue positionnée en profondeur maximale. Le reste n’est qu’une petite suite de manipulations désolidarisant la partie haute de la tête d’attelage de la partie basse. Contrairement à des charrues classiques en mode transport, la roue n’est pas folle. L’i-Plough se comporte comme une remorque et se fait vite oublier. Attention toutefois à ne pas braquer trop court.

Tout aussi simple que le passage en mode transport, la fonction dételage assure une mise à la verticale de l’aplomb, un resserrement maximal de la largeur de travail et pose la roue de la charrue au sol. Avec la barre d’attelage à l’horizontale, l’attelage et le dételage sont tout de suite facilités.

 

Gamme

La charrue 2500 i-Plough préfigure ce que seront les nouvelles gammes. Positionnée milieu de gamme, elle s’insère entre les séries légères pour petites puissances et les lourdes pour les tracteurs survitaminés, et peut être attelée à des modèles jusqu’à 280 ch. Déclinée en versions S (sécurité non-stop mécanique, la version essayée) et B (sécurité boulon), la gamme 2500 peut recevoir toute l’offre de versoirs de Kverneland (sept modèles). Proposée en quatre, cinq et six corps, elle dispose d’un dégagement sous bâti de 80 cm, contre 70 ou 75 cm sur les précédentes gammes. L’espacement entre corps est de 85 ou 100 cm. Kverneland montre son savoir-faire en aciérie, avec des pièces d’usure flexibles à cœur et dures et résistantes à l’usure en superficie, une poutre bénéficiant d’un traitement par induction pour gagner en poids et en épaisseur d’acier, et des âges profilés pour un meilleur flux de matière.

 

À la loupe Une tête d’attelage multifonction

(1) En ôtant trois axes, la partie haute s’articule avec la partie basse, tandis que la barre d’attelage devient libre, autorisant un braquage de 45°, à gauche comme à droite. En revenant en position travail, il n’est pas utile de changer la longueur du troisième point. On apprécie les deux loges dans la partie basse pour y mettre, entre autres, les axes.

 

(2) Pour les différentes opérations, le terminal Isomatch Tellus propose une grande interface visuelle. La navigation y est intuitive et l’écran tactile couleur est ergonomique. Au labour, l’opérateur visualise sur un même écran les différents réglages (position du premier corps, largeur de travail par corps, profondeur de travail, inclinaison) ainsi que la surface et le volume travaillés. Pour les différentes opérations, l’écran indique la séquence des manipulations à effectuer.

 

(3) S’appuyant sur une antenne DGPS Egnos, le Furrow Control nécessite seulement d’enregistrer deux points A et B pour définir une ligne droite. Une fois activé, le système se charge de piloter la variation de largeur de travail pour obtenir une ligne rectiligne : ceci s’avère utile dans les parcelles aux sols hétérogènes, pouvant impacter la largeur de travail de la charrue. Dans le cadre de nos essais, nous avons fait varier la largeur de travail des corps de 34 à 60 cm sur une courte distance : le Furrow Control a quasiment effacé notre chicane volontaire en un aller-retour. L’opérateur peut au besoin brider cette variation de largeur en paramétrant une valeur haute et une valeur basse.

 

Le regard de l'expert

:-) Chère à Kverneland, la sécurité de corps à lames de ressort se distingue par une pression à la pointe qui diminue au fur et à mesure que le corps s’escamote, contrairement à une sécurité hydraulique. Il est possible de moduler la pression à la pointe (1,4 à 1,9 t), en ajoutant ou en ôtant des lames, rapidement et sans outil.

 

:-) Nous avons apprécié le réglage de la profondeur de travail des rasettes. Il suffit de dévisser les deux verrouillages à l’aide d’une clé et d’utiliser cette dernière pour agir sur un excentrique et monter ou descendre simultanément les deux rasettes.

 

:-/ Large, la roue de la charrue marque très peu. En revanche, elle dépasse beaucoup alors qu’elle pourrait être mieux intégrée. Autre solution, la roue plus étroite 280/60 x 15,5 ou la chenille.

 

:-( Une partie des informations, notamment les messages avertisseurs, n’étaient pas traduites en français.

 

:-( Le Furrow Control n’est disponible qu’avec l’IsoMatch Tellus et non avec d’autres terminaux Isobus.

 

Entretien : Changement rapide des pièces d’usure

La charrue à l’essai est équipée de l’option Knock-on. Ce système permet de changer rapidement, à l’aide d’un marteau et d’un outil dédié, les pointes sans clé. Les multiples réglages hydrauliques et la tête d’attelage articulée augmentent le nombre d’articulations. Néanmoins, les points de pivot des corps du varilarge sont sans entretien et sans graisseur. Au total, on compte 16 points de graissage : cinq à la tête, quatre à la roue, deux sur le châssis et un par corps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FICHE TECHNIQUE

Kverneland 2500 S i-Plough

Nombre de corps : 5

Largeur de travail : 12 à 24 pouces

Dégagement sous bâti : 80 cm

Section de poutre : 120 x 200 mm

Distance entre corps : 100 cm

Type de sécurité de corps : mécanique à lames ressorts

Type de versoirs : hélico-cylindrique n° 28

Type de pointe : Knock-On

Dimension de roue : 420/55 x 17

Poids à vide : 2 600 kg

Longueur : 6 m

Nombre de distributeurs : 1 SE et un retour libre ou LS 30 l/min

Puissance nécessaire : 25 à 40 ch/corps

Pays de fabrication : Norvège

BUDGET

Prix catalogue au 1er septembre 2017 sans-avec les options : 38 954-39 850 € HT


En relation

Thumbnail
Nouveautés
Un élément pour le semis rapide monograine

La gamme de semoirs monograines Optima accueille un nouvel élément semeur destiné au semis…

Thumbnail
Nouveautés
Report de charge sur les Servo 45 M

Déclinée en 4 et 5 corps, la nouvelle charrue Servo 45 M remplace la Servo 45.

Thumbnail
Nouveautés
La gamme de charrues portées s’étoffe

L’offre en charrues portées s’élargit avec l’arrivée d’un modèle 2 corps pour les Cayros M et d’…

Thumbnail
Nouveautés
Le Turbo en porté

Capable de travailler jusqu’à 20 cm de profondeur, le déchaumeur Turbo se décline en quatre…