Aller au contenu principal
Weidemann

La 9080 rentre dans la cour des grandes

Disponible pour la mi-2018, la chargeuse articulée 9080 en impose par ses dimensions. Un poids total de 10,7 t, une hauteur maximale de 4,26 m, une charge de basculement de 5,29 t, cette chargeuse de 7,10 m de long n'en est pourtant pas moins maniable avec un rayon de braquage hors-tout de 4,90 m, grâce à son châssis articulé braquant à 40 degrés. Motorisé par un bloc Deutz de 3,6 l délivrant 136 ch (avec DOC et SCR), elle peut recevoir en option un moteur 4,1 du même fournisseur pour atteindre 156 ch (avec DOC, FAP et SCR). La transmission hydrostatique de série translatant de 0 à 30 km/h peut être remplacée par une version grand angle baptisée Power Drive 370, offrant une plage sans discontinuer de 0 à 40 km/h sans faire l'impasse sur la force de traction. Homologuée tracteur, la 9080 peut tirer jusqu'à 18 tonnes sur la route. Délivrant 150 l/min, le circuit hydraulique peut être dopé en option (High Flow) à 180 l/min. 

Au sein d'une large cabine offrant une bonne visibilité sur l'avant, l'opérateur dispsoe d'un écran couleur 7 pouces permettant de garder un oeil sur les informations principales de la chargeuse. Il bénéficie d'un bon confort accentué par une suspension de flèche optionnelle.

Fin 2018, une version 9080 T avec flèche télescopique sera disponible. D'un poids de 11,2 t, elle proposera une charge de basculement de 6,594 t.

Ludovic Vimond


En relation

Thumbnail
Expertises
Plus de 140 chargeurs et chargeuses télescopiques

Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir le tableau complet des chargeurs et des chargeuses…

Thumbnail
Entreprises
Ventes de télescopiques en 2017 : JCB repasse devant Manitou

L’année 2017 aura été difficile pour les ventes de chargeurs télescopiques, affichant 3 423…

Thumbnail
Nouveautés
Une chargeuse qui gagne en muscles

La chargeuse articulée 419S gagne en puissance pour atteindre 183 ch tout en respectant la norme…

Thumbnail
Nouveautés
Jour 1 : les nouveautés en manutention

La rédaction machinisme