Aller au contenu principal
Pichon 45.75 C

Une chargeuse efficace au confort perfectible

Nous avons pris les commandes de la chargeuse articulée télescopique Pichon 45.75 C. Impressions après une semaine d’essai.

Relativement récente chez le constructeur breton, la gamme de chargeuses articulées continue d’évoluer. Nous avons essayé le modèle 45.75, dans sa version cabine, au curage de fumier, à la manipulation de balles, à la préparation de rations ou bien encore à divers travaux de cour. Le 45.75 est le plus gros des six modèles qui composent la gamme, qui s’étend de 26 à 75 chevaux. Seuls les deux plus gros modèles se distinguent par leur mât télescopique. Certains sont disponibles en différentes versions : arceau, structure fixe, canopy ou cabine. Les deux chargeuses 45.60 et 45.75 télescopiques optent pour une motorisation Deutz répondant à la norme Tier 4i via un DOC. Le constructeur a fait le choix d’une transmission hydrostatique à deux gammes à passage automatique. L’articulation centrale est fixe, l’oscillation se fait sur l’essieu arrière. En cabine, les commandes et la finition sont relativement sommaires, mais l’ensemble a le mérite d’être très simple d’utilisation.

© L. Vimond

ON AIME

Force de poussée et d’arrachement

Simplicité d’utilisation

Gabarit compact

ON AIME MOINS

Insonorisation

Confort

Visibilité sur l’avant

 

En action - Des capacités surprenantes

© L. Vimond

(1) La chargeuse 45.75 C épate par ses performances de levage. Au fumier, même le godet plein, à aucun moment le dispositif anti-basculement EN15000 ne s’est manifesté. Nous avons également été surpris par sa force d’arrachement exemplaire pour un chargeur de ce gabarit. Même constat pour la poussée, avec ses deux ponts moteurs et ses quatre roues motrices permanentes. Le débit hydraulique de 96 l/min demande toujours un minimum de régime, notamment pour benner dans une remorque haute, au détriment du niveau sonore en cabine. Ce dernier point est accentué avec le régime maxi sur la route.

 

© L. Vimond

(2) Lors des travaux de cour ou de manutention dans les bâtiments, nous avons apprécié la maniabilité, du fait du gabarit compact de la machine. L’articulation centrale déroute toujours avec ce genre de machine au départ, mais on y prend vite goût : là ou l’avant passe, l’arrière passe ! Dommage que la visibilité sur l’avant soit un peu masquée par les lignes hydrauliques à l’extérieur du mât. La suspension de ce dernier nous a paru inefficace.

 

© L. Vimond

(3) La cabine est très minimaliste. Son accès est aisé, machine droite. Elle fait davantage penser à un canopy avec des vitres, manquant d’un véritable capitonnage, favorisant les vibrations, au détriment de l’insonorisation. Les commandes, peu nombreuses, ont le mérite d’être claires et intuitives. Le monolevier, en bout d’accoudoir, intègre la commande d’inverseur. Dommage qu’elle se manipule avec le pouce plutôt que l’index, limitant les opérations simultanées. 

 

Entretien - Un accès travaillé

© G. Coisel

Pour accéder à la partie moteur (jauge, filtres, batterie), il suffit d’ouvrir les deux capots papillons implantés de part et d’autre de l’arrière de la machine. La calandre en fonte faisant office de masse est impossible à démonter. Il faut obligatoirement passer entre les barreaux pour souffler les radiateurs. Les graisseurs de l’articulation sont déportés, donc plus accessibles. En option, le mât peut bénéficier d’un système de graissage centralisé. 

 

Le regard de l'expert

© L. Vimond

:-)  La calandre arrière est en fonte et sert de contrepoids. Jusqu’à 105 kg de masses prennent place dans les roues arrière.

 

© G. Coisel

:-/  La forme de la bielle de cavage procure un bon débattement, mais elle se retrouve plus exposée aux frottements sur le sol.

 

© G. Coisel

:-(  Chargeuse braquée à fond, les garde-boues viennent presque se toucher et entravent l’accès à la cabine. 

 

 

 

 

 

FICHE TECHNIQUE

Pichon - 45.75 C

MOTEUR

Puissance nominale (norme 97/68/EC) : 75 ch à 2 600 tr/min

Couple maxi : 260 Nm à 1 750 tr/min

Cylindrée : 2 925 cm3

Norme et système antipollution : Tier 4i - DOC

TRANSMISSION

Type : Hydrostatique

Nombre de gammes/vitesses : 1 - de 0 à 30 km/h

CIRCUIT HYDRAULIQUE

Type, débit et pression : circuit ouvert, 96 l/min à 240 bars

Débit hydraulique en bout de flèche : 60 l/min

Réservoir d’huile : 50 l

CAPACITÉS DE FLÈCHE

Hauteur de levage (point de pivot) : 4,50 m

Charge de basculement flèche rentrée (en ligne/articulé) : 2 000/3 000 kg

Charge de basculement flèche sortie (en ligne/articulé) : 1 600/2 600 kg

Portée avant maxi : 1,28 m (mât sorti)

Charge à la portée maxi en ligne : 2 400 kg

DIMENSIONS

Capacité du réservoir à carburant : 50 l

Hauteur hors tout : 2 500 cm

Garde au sol : 30 cm

Empattement : 2 100 cm

Poids à vide : 5 400 kg

Rayon de braquage extérieur aux roues : 3,55 m

Monte pneumatique du modèle essayé : 500/45x20

BUDGET

Prix catalogue du modèle essayé au 01/04/2016, sans/avec les options : 86 934/90 900 euros HT

Pays de fabrication : France


En relation

Thumbnail
Nouveautés
Le chargeur compact profite d’un lifting

Le chargeur télescopique compact Mini Agri 26.6 gagne 100 kg de capacité de levage pour…

Thumbnail
Nouveautés
Des valets de ferme électriques

Conçu sur la base d’un modèle 528, l’e5 est un valet de ferme électrique doté de batteries au…

Thumbnail
Nouveautés
Un godet pour remplir les big bags

Entièrement galvanisé, le godet de remplissage des big bags offre une largeur de 2 m et un…

Thumbnail
Nouveautés
Une gamme de chargeurs enrichie

Une nouvelle offre d’entrée de gamme fait son apparition avec les modèles FL E (avec ou sans…