Aller au contenu principal

Une offre en disques indépendants restreinte

Les disques de déchaumeurs à disques indépendants se différencient principalement par leur diamètre. Tour d’horizon des différentes caractéristiques d’un disque.

L’offre en disques des déchaumeurs à disques indépendants (DDI) est plutôt succincte et tente à se réduire. Le choix est d’autant plus facilité que le type est généralement imposé par le constructeur. En d’autres termes, si un agriculteur a des critères de choix bien précis, il peut être contraint à se voir imposer une marque. Reste tout de même à l’agriculteur le choix du diamètre, comme seul critère. Avant de pouvoir déterminer le disque idéal, il est important de connaître l’utilisation que l’on aura de son DDI.

Toujours est-il qu’avec ces outils rapides, il faudra multiplier les passages, souvent conseillés en biais par rapport à la ligne de semis, car il est impossible de scalper 100 % de la surface de travail en un seul passage.

 

Type de disque

© Agrisem

Trois grandes familles se distinguent. Les disques lisses, courants sur les cover-crops, se font de plus en plus rares sur les DDI. Ce sont pourtant ceux qui offrent le fond de travail le plus régulier. Les disques crénelés sont largement majoritaires sur le marché. Ils permettent une meilleure capacité de pénétration, mais ils sont surtout moins sujets aux risques de blocage par les résidus, les créneaux entraînant le disque naturellement. Depuis 2014, les disques cannelés ont fait leur apparition chez certains constructeurs. Le principal argument avancé par ces derniers serait une usure moins rapide et plus régulière, pour conserver un maximum d’agressivité.

 

Diamètre

© Gregoire-Besson

Il s’agit du critère de sélection principal laissé à l’acheteur. À ce jour, tous les constructeurs ont complété leur catalogue pour offrir des petits disques (environ 450 mm), des moyens disques (autour de 550 mm) et des grands disques (650 mm et plus). En fonction de l’utilisation, le diamètre sera déterminant. Pour un déchaumage superficiel, des petits disques seront largement satisfaisants. En revanche, pour travailler plus profond, enfouir des résidus, de la matière organique ou détruire et mélanger un couvert, préférez des diamètres moyens, voire grands.

 

Angle

© Väderstad

L’angle conditionne la largeur de travail du disque à une profondeur donnée. Deux types d’angle se distinguent. L’angle d’attaque correspond à l’angle du disque par rapport à l’avancement, l’angle d’entrure par rapport à un plan vertical. Ces deux valeurs sont déterminées par le constructeur. Certains modèles disposent d’un réglage centralisé ou individuel, agissant sur l’un ou sur l’autre, voire les deux. Les modifier revient à agir directement sur la capacité de pénétration et le besoin de traction. Certains constructeurs proposent des modèles à disques droits pour pratiquer le Vertical Tillage.

 

Rangées et écartement

© Kuhn

Deux rangées de disques sont devenues la norme. L’écartement le plus courant entre disques sur une même rangée est de 25 centimètres, soit un interligne de 12,5 centimètres. Plus le diamètre des disques est petit, plus l’interrang doit être faible pour limiter la zone non travaillée.

 

Position du palier

© G. Coisel

La position du palier n’a pas de réelle incidence sur le travail effectué, chaque constructeur argumentant sur sa technique. Elle est souvent liée à une contrainte de conception en fonction du cahier des charges, mais n’est jamais un critère de conception. Le palier trouve donc sa place à l’intérieur, à l’extérieur, voire plus rarement dans le disque. Sa position peut conditionner sa longévité.

 

Type d’acier

© Agripartner

Le type d’acier est déterminant. Certains fournisseurs de pièces d’usure traitent les derniers centimètres extérieurs du disque pour limiter l’usure. Le centre du disque de n’est pas traité pour lui permettre une certaine déformation et limiter les forces exercées sur le palier. D’autres proposent des solutions au carbure pour garder le côté tranchant plus longtemps.

 

Sécurité

© Amazone

Le type de sécurité est assez sommaire. La majorité des disques sont montés individuellement sur un bras suspendu par des boudins élastomères. Certains constructeurs proposent des sécurités à ressort mécanique, lame de ressort ou queue-de-cochon.

 

Forme du disque 

Deux formes se distinguent : concave/bombé ou conique. Le premier, aurait tendance à avoir un mélange plus marqué mais serait moins agressif en s’usant, l’angle du disque étant modifié. Le second, à l’avantage de conserver le même angle.


En relation

Thumbnail
Nouveautés
Les herses rotatives sont de retour

Le constructeur commercialise à nouveau sa gamme de herses rotatives Corvus pour le marché…

Thumbnail
Nouveautés
Un outil à dents renouvelé

La nouvelle génération d’outil à dents Bluebird CL adopte une sécurité non-stop sur…

Thumbnail
Nouveautés
Une herse rotative jusqu’à 4 mètres

La herse rotative Kratos reçoit quatre rotors par mètre, montés sur roulements coniques de…

Thumbnail
Nouveautés
Les charrues portées R8 jusqu’à 7 corps

Grandes sœurs des modèles R6, les charrues R8 reprennent l’avant-train qui offre l’inclinaison…