Aller au contenu principal

Une prime à la casse pour les pulvérisateurs ?

La mission parlementaire d’information sur les phytos propose une prime à la casse pour renouveler les anciens pulvérisateurs "encore trop polluants".

La mission parlementaire d’information sur les phytos a présenté, le 4 avril à l’Assemblée, son rapport proposant notamment une prime à la casse des pulvérisateurs de plus de 25 ans. « Il y a encore des appareils qui sont trop polluants », a souligné le co-rapporteur Didier Martin sans donner de chiffre sur la prise en charge de leur retrait. Les pulvérisateurs de plus de 25 ans « doivent être pour la plupart réformés », a-t-il affirmé, souhaitant un dispositif de prime à la casse « incitatif ». Pour rendre la mesure « vraiment efficace », l’autre co-rapporteur Gérard Menuel a proposé de lui consacrer « un minimum de 50 millions d’euros par an pendant cinq ans ».

 

(Source AGRA)


En relation

Thumbnail
Entreprises
Les pulvés boostent le chiffre d’affaires de Horsch en France

La filiale Horsch France se positionne sur la troisième marche du podium en termes d’activité…

Thumbnail
Expertises
Les capteurs ultrasons pilotent la hauteur de rampe du pulvérisateur

Avec des largeurs de plus en plus grandes et des vitesses de travail toujours plus élevées,…

Thumbnail
Nouveautés
Les offres Dark de Berthoud sécurisent l’utilisation du pulvérisateur

L’accompagnement de l’utilisateur est au cœur des deux niveaux de l’offre de service Dark…

Thumbnail
Nouveautés
Le coût du pulvérisateur maîtrisé avec la location longue durée Berthoud Rent

Connaître précisément le coût de revient par hectare du pulvérisateur sur 24 à 60 mois est le…