Aller au contenu principal

TUTO - L’indispensable entretien des nettoyeurs haute pression

Les nettoyeurs haute pression, omniprésents dans les exploitations agricoles, sont des outils à part entière. Comme un tracteur ou une moissonneuse-batteuse, ils exigent une maintenance régulière pour garantir leur longévité.

L’entretien d’un laveur à haute pression comprend deux niveaux. Le premier se compose d’opérations régulières, telles que le nettoyage des filtres, la vidange de la pompe… Le second niveau de maintenance relève davantage de la compétence de techniciens spécialisés et demande de l’outillage spécifique, à l’instar d’extracteurs pour retirer les garnitures de la culasse. Nous nous sommes rapprochés de l’atelier de réparation de la société bretonne Hydroclean, spécialisée dans les nettoyeurs, pour vous lister les précautions à prendre et les interventions à réaliser pour garantir la longévité de votre appareil.

  • Une installation électrique fiable

    La qualité de l’alimentation électrique influe sur la durée de vie du moteur. En cas d’utilisation d’un enrouleur, celui-ci doit être de bonne section et en bon état. Il doit aussi être déroulé dans son intégralité, afin que le câble ne monte pas en température au risque de fondre et de créer un court-circuit susceptible de griller les composants électroniques, voire le moteur électrique.

  • Alimenter avec de l’eau propre

    La longévité d’un laveur à haute pression passe par une bonne alimentation en eau. Un filtre encrassé se traduit par une perte soudaine de pression. Son bon état et son contrôle régulier sont incontournables. Si le débit d’eau est insuffisant, la pompe cavite en aspirant de l’air et se dégrade prématurément. Les coups de béliers dégradent les clapets d’aspiration et de refoulement. Ils endommagent aussi les joints des pistons.

    • Garder les clapets bien étanches

      Les clapets d’un nettoyeur sont comparables aux soupapes d’un moteur thermique. Ils contrôlent l’admission de l’eau et son refoulement sous haute pression. S’ils ne sont pas parfaitement étanches, la pompe perd en performance. Leur remplacement est préconisé toutes les 250 à 500 heures, selon les modèles, ou une fois par an. Leur usure normale se traduit par une perte progressive de pression au fil des mois, car leur ressort fatigue et leur coupelle n’est plus parfaitement étanche sur son siège. Ces clapets sont sensibles aux impuretés et aux montées en température. Leur corps en plastique se déforme au-delà de 55 °C. Sur les appareils dépourvus d’arrêt automatique, il est alors important de ne pas laisser le moteur du laveur fonctionner plus deux minutes sans actionner la lance, afin d’éviter la surchauffe. Si, après remplacement des clapets, le laveur ne monte toujours pas en pression, le problème peut provenir d’un piston cassé ou de l’usure de ses garnitures. Le remplacement de ces composants relève des compétences d’un réparateur spécialisé.

      Les clapets de pompe sont des pièces d’usure faciles à remplacer. © D. Laisney
    • Vidanger au moins une fois par an                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              La pompe à haute pression des nettoyeurs professionnels possède, comme un moteur thermique, un vilebrequin et des bielles. Il existe également des modèles à pistons axiaux actionnés par un plateau incliné, un principe similaire à celui d’une pompe hydraulique. Ces ensembles mobiles sont lubrifiés et refroidis par bain d’huile. Une première vidange après 20 à 30 heures d’utilisation s’impose. Elle permet d’évacuer les impuretés issues du rodage. Cette opération est peu coûteuse, car l’huile utilisée est généralement de la 15W40, une viscosité courante dans les exploitations agricoles. La vidange du carter de pompe est ensuite à réaliser périodiquement, toutes les 100 à 200 heures ou au moins une fois par an, selon les préconisations des constructeurs. Si l’huile retirée présente une couleur de mayonnaise, les joints spi assurant l’étanchéité à l’embase des pistons sont certainement endommagés. Dans ce cas, il est obligatoire de les remplacer sous peine de détruire la pompe. Cette intervention est à déléguer à un technicien spécialisé.

      • L’importance de la buse

        La buse présente en bout de lance est une pièce d’usure. Son calibre est déterminé en fonction du débit d’eau et de la pression maximale de travail du nettoyeur. Il est donc important d’utiliser le modèle adapté et de ne pas intervertir les lances de deux appareils aux performances différentes. Si l’orifice est trop gros, le laveur ne monte pas en pression. À l’inverse, une buse sous calibrée ne permet pas de passer tout le débit d’eau. Dans ce cas, la pompe monte trop en pression et s’échauffe anormalement, conduisant à la dégradation des clapets et des joints. La buse est particulièrement sensible au bouchage et ne doit pas être laissée à même le sol au risque de la charger de terre. Il faut aussi être vigilant avec le flexible haute pression et ne pas y laisser pénétrer de corps étrangers susceptibles d’obstruer le pistolet ou la buse, des causes fréquentes de panne.

      • Ne pas agir sur le by-pass

        Le by-pass paramétré d’usine contrôle la pression d’utilisation. Ce clapet recycle une quantité précise d’eau vers la pompe lorsque la lance est fermée sur les appareils non équipés d’arrêt automatique. Son réglage ne doit en aucun cas être modifié, au risque de conséquences graves sur le nettoyeur. En effet, si le by-pass freine trop le passage de l’eau, la pression monte excessivement dans la pompe, qui s’échauffe et voit ses joints se dégrader. Pire, il arrive que les bouchons des clapets cèdent et partent comme une balle, au risque de blesser gravement l’opérateur. Par ailleurs, avec un by-pass correctement réglé, il est important de ne pas laisser le laveur fonctionner plus de deux minutes sans actionner la lance. L’eau recirculant monte en température et peut atteindre 60 °C. En relançant ensuite le lavage, l’eau froide pénétrant dans la culasse crée un choc thermique entraînant parfois sa casse ou celle des pistons souvent réalisés en céramique. Il est donc important d’opter pour un appareil pourvu d’un dispositif de marche et arrêt automatique.

        • Prévenir du gel

          La culasse de la pompe est sensible au gel. Afin de prévenir toute casse, il est important de purger le nettoyeur haute pression après utilisation. Pour cela, il faut retirer l’arrivée d’eau et le tuyau haute pression, puis faire fonctionner le nettoyeur durant 3 à 4 secondes pour le purger. Cette opération ne suffit pas en cas de fortes gelées, car il reste toujours un peu d’eau dans la culasse. Celle-ci peut fendre sous l’effet de températures négatives. Il est alors indispensable de ranger l’appareil dans un local tempéré.

          À renouveler périodiquement, l’huile généralement utilisée dans les pompes est de viscosité 15W40, comme celle des moteurs de tracteur. © D. Laisney

          Éviter l’encrassement des nettoyeurs eau chaude

          Les laveurs à eau chaude intègrent une petite chaudière fonctionnant au fuel domestique (éviter le GNR). Ils disposent généralement d’une crépine et d’un filtre à contrôler périodiquement. En fin de travail, il est important de stopper la production d’eau chaude en positionnant le thermostat sur zéro quelques instants avant l’arrêt du nettoyeur. Cette manipulation assure un refroidissement progressif à l’eau froide et prolonge la durée de vie du serpentin. Le laveur à eau chaude doit, par ailleurs, être installé dans un local assurant l’évacuation des gaz brûlés, afin d’éviter leur recyclage provoquant une mauvaise combustion. Sa purge est incontournable en période de gel pour éviter d’éclater le serpentin.


En relation

Thumbnail
Zapping
Tuto - Restaurer soi-même son étau

-> Vous aussi, n'hésitez pas à nous faire part de vos réalisations des travaux de saison

Thumbnail
Nouveautés
Des portes à enrouleur de 12 à 20 m de large

Clore rapidement 12 à 20 m de large avec une seule porte est la prouesse de la solution Protexo…

Thumbnail
Nouveautés
Plus de puissance pour les nettoyeurs HD Medium

Composée de 14 modèles en version mobile ou stationnaire, la gamme de nettoyeurs haute pression…

Thumbnail
Entreprises
Un nouveau centre logistique en France pour Kverneland

Le 29 janvier 2019, M.